Retour

Les coulisses d'une photo

Les personnes qui me suivent sur les réseaux sociaux, savent que j’adore terminer mes reportages de mariage par ma « cerise sur le gâteau ». C’est une dernière photo de couple réalisée la majeure partie du temps de nuit, puisque je fais les photos des soirées dans 90% des mariages que je couvre. Et je trouve que terminer le reportage sur une photo du dancefloor, c’est sympa, mais un peu abrupte. J’aurais l’impression que le générique est arrivé trop tôt, comme un cheveu sur la soupe, sans le dernier plan de conclusion ou de situation, comme on le voit tout le temps au cinéma. Nous avons tous besoin de ce dernier beau plan pour sortir du film, sortir de l’histoire. Et comme j’essaie de raconter l’histoire du mariage avec mes photos, une dernière image pour ponctuer le reportage me semble la bienvenue.

Pour ça, je propose aux couples de mariés de faire une dernière série, juste tous les deux, après l’ouverture de bal ou la présentation du wedding cake, il fait donc nuit. Je passe une partie des temps de pause de la soirée de mariage (lorsque les invités sont en train de manger, ils n’ont pas envie d’être pris en photo, et les mariés n’ont pas envie de voir leurs invités la fourchette à la bouche), à chercher ma dernière photo. Je fais plusieurs fois le tour du domaine s’il le faut, pour trouver plusieurs situations qui me permettraient de faire cette photo. Je fais des tests, et choisis la meilleure idée parmi les 3/4 retenues lors de la soirée. J’utilise souvent du flash déporté, mais pas toujours, ma première idée étant aussi d’avoir le lieu lorsqu’il est bien éclairé (et c’est malheureusement rarement le cas).

J’essaie toujours de préparer une photo en extérieur, et une photo en intérieur en cas de mauvaise météo. Et sur ce mariage au domaine de Lamartine à Prissé en Saône-et-Loire, c’est la voiture des mariés qui a servi de décor. Plus précisément, la voiture du beau-frère du marié, qu’il a rénové et prêté au couple pour l’occasion. Les mariés ayant une histoire jalonnée d’anecdotes en voiture (nous en avons eu un aperçu lors de la cérémonie laïque grâce aux témoins), ça faisait encore plus sens de terminer le reportage ainsi.

Malheureusement il pleuvait, donc nous n’allions pas sortir la voiture et les mariés pour aller sur la route, tout le monde a choisi de rester à l’abri pour pouvoir profiter de la soirée qui se lançait quelques minutes après. L’inconvénient en revanche, c’était la lumière. La voiture était sous un porche de la salle, il faisait très sombre, et je ne pouvais pas shooter en lumière naturelle.

J’ai donc préparé une photo au flash, en imaginant les mariés sur la banquette arrière de la Fiat 500.

Voici un des tests avant que les mariés n’arrivent.

Test pour une photo de couple avec une Fiat 500 sur un mariage

Pour pouvoir diriger comme je le voulais mon flash, j’ai demandé à Camille, ma seconde ce jour-là, si elle voulait bien être assistante flash le temps de la photo, elle a accepté avec grand sourire, merci à elle. En revanche, une Fiat 500 ce n’est pas grand! Il fallait qu’elle se roule en boule sous le siège avant pour disparaitre de la photo. Heureusement pratiquante de yoga, ça ne lui a pas fait peur!

Quelques indications aux mariés, quelques réglages de composition et de puissance de flash, et la photo était très vite réalisée, laissant les mariés rejoindre leurs invités pour le reste de la soirée.

Une nouvelle fois, merci Camille pour ton abnégation souriante!

Les coulisses d'une photo de mariage en Fiat 500

Voici la photo brute, sortie d’appareil photo.

Photo de couple en Fiat 500 avant traitement et retouche

 

Comme on peut le voir,  une partie de la photo était relativement sombre, mais j'étais déjà limite sur mon triangle d'exposition pour garder une photo bien nette. J'ai fait le choix de garder cette exposition et de prévoir à la prise de vue quelques images avec plus d’exposition afin de la rattraper en post-production au besoin. Mais une seule image a été suffisante finalement, j’ai pu reprendre les parties sous-exposées pour rééquilibrer l’image au traitement de la photo.

J’aime les images punchy, je n’ai donc pas hésité à ajouter encore un peu d’exposition sur le couple pour qu’il pop de l’image comme j’aime.

Pour finir, j’ai envoyé cette image sur un concours international de photographie de mariage, qui s’appelle WPJA (Wedding Photojournalist Association), qui organise 4 concours à l’année pour des photos reportages, mais également 4 autres concours pour des photos plus posées, qu’ils appellent « Artistic Guild ». J’ai la chance qu’elle ait reçu une distinction avec ce petit macaron bleu, qui signifie que 3 juges sur 4 ont voté pour que cette image reçoive l’award, j’en suis très content.

Photo de mariage récompensée

Ces « cerises sur le gâteau » font partie de mes images préférées sur les reportages mariages, je passe parfois beaucoup de temps à les chercher et les préparer, afin que le maximum de l’image soit prêt avant que le couple n’arrive. Vous pouvez en trouver d’autre dans mon portfolio, et j’essaierai d’écrire d’autres articles à leur sujet, pour vous montrer toute la diversité d’image que cela permet, en plus des photos de couple prises en journée.