Retour

Mes débuts en portrait

Il y a quelques temps, une question sur un forum demandait de poster une de nos premières photos, et une de nos plus récentes, pour évaluer l’évolution. J’ai trouvé l’idée intéressante, j’ai donc fouillé dans mes vieux disques durs pour essayer de trouver mes premières photos. Je n’ai pas prit la pire photo que j’ai trouvé, pour mon ego peut-être, mais aussi parce que sur un shooting, forcément il peut y avoir des photos ratées, donc ça n’aurait pas eu de sens. J’ai prit une photo que je considérais sympa à l’époque, comme ça le parallèle me semble honnête.

 

2011

J’ai commencé comme beaucoup de photographes je pense, sur un fond uni, noir ou blanc généralement, avec un modeste éclairage. Sur les premiers shootings, je n’étais pas à l’aise, donc mon souci principal était de mettre à l’aise les personnes, pour cacher le fait que je ne le sois pas. Je cherchais à animer la séance en faisant poser la modèle, sans beaucoup penser à la lumière. Photo de gauche issue de ces séances.

 

2015

Les choses ont beaucoup changé depuis, sauf mon matériel d’éclairage qui est toujours le même. J’essaie toujours de faire en sorte que la modèle soit à l’aise évidemment, sinon ce ne sera agréable pour personne et nous n’aurons aucune bonne photo. Mais ma priorité est maintenant la gestion de la lumière. J’essaie d’avoir une lumière propre, sans ombres disgracieuses, des lignes qui mettent en valeur la modèle. La lumière passe bien souvent avant la recherche d’une pose en terme de priorité, même si dans les faits c’est parfois l’inverse, la lumière venant souligner la pose.

Un des buts principal, est de faire sortir la modèle de la photo, qu’elle se détache bien du fond. Sur la photo de gauche, la lumière est très plate, on ne distingue pas beaucoup de reliefs et les cheveux peuvent se confondre avec le fond. Sans parler du tissu que l’on voit aux pieds, qui sont coupés etc etc…

Sur la photo de droite, la modèle pop de la photo, le fond n’a aucune importance, on ne voit qu’elle (enfin je crois!). Je n’ai utilisé qu’une source de lumière pour la modèle pour créer des ombres franches mais douces. Une source pour le fond, placé dans le dos de la modèle, pour que mon mur blanc le reste jusqu’au cheveux. J’ai volontairement laissé le haut du fond gris, pour que ses cheveux blonds ne se confondent pas avec le fond. Les contours de son visage, ses cheveux et sa silhouette sont très bien définit, c’est ce que je cherchais.

Je n'ai évidemment aucune prétention avec ce deuxième portrait, je ne me prend pas pour Denis Rouvre ou autre grand portraitiste. Je note juste l'évolution. J'espère pouvoir noter une nouvelle évolution d'ici quelques années, tant il me reste à apprendre !